acap

acap

⇒ACAP, subst. masc.
BOT. Bois précieux des Antilles servant à faire des boiseries :
Au milieu de la grande galerie boisée de cèdre et d'acap, éclairée par mille bougies odorantes, des nègres richement habillés offraient tour à tour les ananas et les pastèques sortant des glacières, les longues bananes si douces au goût, l'avocat ou beurre végétal qui renferme une crème parfumée et le poison le plus subtil, la goiavre, le gingembre, la pomme rose et une foule de fruits cristallisés dans un sucre brillant et candi qui étincelaient...
E. SUE, Atar Gull, 1831, p. 26.
Rem. Attesté ds BESCH. 1845, Lar. 19e, LA CHÂTRE t. 1 1865.
Étymol. ET HIST. — 1831, E. SUE, Atar Gull.
Empr. à l'hisp.-amér. acap. « Madera que se utiliza para ensambladura », Mexique ds M. ALONSO, Enciclop. del Idioma s.v.; d'apr. FEW, XIX s.v. acapu, se rattache peut-être au tukuna (dial. arawak) Acapu qui désigne l'arbre vouacapona americana (dont la graine sert à fabriquer de la farine) bien que l'on ne sache pas si le bois de cet arbre est utilisé en ébénisterie.

acap [akap] n. m.
ÉTYM. 1831, E. Sue, in T. L. F.; mot esp. du Mexique, de acapu, probablt de l'arawak.
Bot. Arbre des Caraïbes (Vouacapona americana).Bois de cet arbre, utilisé en ébénisterie.

Encyclopédie Universelle. 2012.


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»